Vie de Bisounours et Bad Karma

Publié le 15 Novembre 2013

Vie de Bisounours et Bad Karma

Je ne sais pas si c'est l'air ambiant, parfois des plus infects (entre les insultes racistes, les manifestants du 11 novembre qui se trompent de combat, les faits divers sordides dont une fois encore les enfants sont les premières victimes, la grogne généralisée, les entreprises qui annoncent plans de licenciement sur plans de licenciement) mais ces jours-ci, j'ai la boule au ventre et l’écœurement faciles.

J'ai pourtant fait un break avec les infos, mais pour mieux me plonger dans les manipulations pleines de perversité de Frank Underwood dans House of Cards. Ce qui ne m'aide pas à reprendre confiance en nos chers politiciens.

J'y ajouterai aussi, ce reportage, diffusé lors de la journée de la gentillesse, (avant-hier donc !) qui pointait du doigt le fait que la méfiance et le cynisme étaient reconnus dans notre société comme des attributs de l'intelligence alors que la gentillesse et la naïveté relèveraient de ceux de l'imbécile... Heureux au moins j'espère, l'imbécile.

Et moi dans tous ça, avec mon cœur de Bisounours, qui ai la larme facile devant la télé, qui ai envie de prendre les armes pour aller sauver la veuve et l'orphelin, qui tremble de tristesse ou frétille de joie au gré des nouvelles que mes proches (et mes moins proches) me donnent, qui rêve d'un monde un peu plus digne, je n'arrive pas à me résoudre que l'empathie et la bienveillance ne soient pas des valeurs piliers de notre monde.

Suis-je naïve, peut-être. Idéaliste, sûrement. Mais je lutterai quand même.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Rédigé par AnneSoA

Publié dans #Journal

Commenter cet article