Vivent les Enfants terribles

Publié le 6 Février 2014

Vivent les Enfants terribles

Voilà une adresse testée il y a presque 10 ans (une éternité dans le monde de la gastronomie) et que j'ai eu le plaisir de redécouvrir il y a quelques jours.

En plein centre ville mais un petit peu dissimulé à l'angle de la rue Fénelon (juste à côté de l'Ecole des Beaux-Arts et de l'entrée du parking Decré), les Enfants Terribles méritent vraiment qu'on y laisse voyager ses papilles.

L'accueil était top, que ce soit pour le choix des plats ou du vin, nous avons été très bien conseillés, notamment pour l'apéritif avec un vin blanc que Loulou n'aurait jamais choisi de prime abord et qu'il a beaucoup aimé (un Pacherenc-du-vic-bilh).

L'appétit bien creusé par une journée de marche en ville, nous avons choisi le menu "Decré" (entrée, plat, dessert à 32€, il faut dire que c'est un resto gastronomique tout de même...). D'habitude, j'hésite souvent à prendre ce type de menu (surtout le soir) mais les proportions étaient parfaites pour profiter du repas, de l'entrée jusqu'au dessert.

Vivent les Enfants terribles

En entrée, j'ai choisi les gambas snackées accompagnées d'une purée de panais au gingembre (tellement bonne que je l'ai refaite à la maison) et d'une écume de crustacés à la citronnelle (bon pour l'écume, à la maison par contre je passe mon tour, et ce n'est pas faute de regarder TopChef avec assiduité pourtant...)

Ensuite, j'ai dégusté des noix de St-Jacques à la plancha avec une crème à l’huile de vanille et un mille-feuilles de légumes racines. Un délice, avec des St-Jacques à la cuisson parfaite. Et que les carnivores ne passent pas leur chemin, il est également possible de manger de la viande, et le demi-pigeonneau choisi par la gente masculine (oui je sais c'est cliché les hommes qui mangent de la viande...), préparé en deux cuissons avec sa tombée de choux aux châtaignes et poitrine fumée était, comme son nom l'indique, à tomber : fondant, moelleux, goûteux à souhait.

Après tout ça me direz-vous, avais-je encore de la place pour le dessert? Bien sûr, et j'aurais regretté de manquer cette explosion de gourmandise avec le "Caramel", un biscuit noisette au caramel coulant, agrémenté d'une gelée de pomme acidulée. Mes papilles en sont tombées par terre. J'irai même à dire que le caramel est le nouveau chocolat, même si ça sonne un peu foodista.

En résumé, une belle adresse pour qui est gourmand, gourmet (et assume son addiction au salidou ☺).

Note de l'auteur : les photos ne sont malheureusement pas de moi car ma batterie avait rendu l'âme après notre visite de la ville, mais je vous assure, que les plats sont aussi beaux que bons.

Restaurant Les Enfants Terribles
4 rue Fénelon - 44000 Nantes
Tel. : 02 40 47 00 38

www.restaurant-les-enfants-terribles.fr

Ouvert du mardi au samedi, midi et soir jusqu'à 22h00 et le dimanche midi

Rendez-vous sur Hellocoton !

Rédigé par AnneSoA

Publié dans #Miam

Commenter cet article