PetitChou, sa tétine et son doudou

Publié le 24 Avril 2014

PetitChou, sa tétine et son doudou

Il y a quelques semaines, j'ai assisté à une soirée thématique sur "le Doudou et la Tétine" organisée par le Relais Assistantes Maternelles et la Direction de la Petite Enfance de la commune où travaille Loulou.

Animée par une psychologue et des professionnelles de la petite enfance, ce fut l'occasion de discuter du rapport de l'enfant (et du parent) au doudou et à la tétine, et partager nos expériences.

J'ai beaucoup apprécié de revenir sur les différentes étapes du développement psycho-moteur et psycho-émotionnel de l'enfant, qui viennent expliquer un besoin de succion parfois très important et la nécessité d'un objet transitionnel pour mieux envisager la séparation d'avec les parents et finalement grandir plus sereinement.

Chez nous, PetitChou tète allègrement sa tétine pour s'endormir depuis la maternité car, si nous n'avions pas vraiment pris une position de principe pro ou anti-tétine avant la naissance, cela s'est avéré être une question de survie petitdoigtesque.

Concernant le doudou, c'est arrivé plus tard. A croire que parmi les différentes peluches dispersées dans son lit, il lui aura fallu le temps de faire son choix. Et bien évidemment, le petit hippopotame tout mignon que nous avions choisi avec amour a été supplanté par la marionnette chat (non moins craquante) offerte par une ancienne collègue.

Si tous les professionnels s'acharnent à dire qu'il faut un objet transitionnel à l'enfant pour mieux aborder la séparation, généralement à la reprise du travail de la maman, nous ne voulions par forcément qu'elle s'attache à un unique doudou. Et, finalement, les premiers mois, chez ses grands-parents, elle papouillait une autre peluche à l'heure de la sieste, sans ronchonner. Comme quoi !

Mais la réalité nous a rattrapés avec l'adaptation en crèche, où nous ne pouvions pas décemment la laisser sans Doudou. Et à partir de là, il est devenu l'unique prunelle de ses yeux à l'heure du coucher (même si en vrai, ils sont deux, un à la maison et un à la crèche, histoire de minimiser les risques de drames !). C'est même l'un des mots qu'elle prononce le mieux (avec papa... naaaaaaaaaaaaaan je ne suis pas du tout jalouse).

Bref, même si à 17 mois, elle est encore petite pour que l'on envisage un "sevrage" de tétine ou de doudou, je trouvais que l'occasion d'aborder le sujet avec d'autres parents et des professionnels de la petite enfance était intéressante.

Et j'ai découvert avec un peu de stupeur que certaines structures d'accueil usaient et abusaient un peu de la tétine et du doudou, sous couvert de mieux gérer l'angoisse de séparation des enfants.

Mouais, c'est peut-être un avis personnel mais je préfère que ma fille passe sa journée sans tétine vissée sur la bouche et si possible sans Doudou à traîner partout avec elle. J'ai du mal à imaginer que les enfants puissent interagir ou s'intéresser à des activités quand ils sont centrés sur eux, comme dans leur bulle avec la totote et le doudou.

A la maison, ce n'est que pour dormir ou éventuellement en cas de fièvre... Sinon tétine et doudou restent dans le lit. C'est le deal. Et quand PetitChou va les chercher, c'est que c'est l'heure d'aller dormir.

Par contre, difficile de s'en passer. Et notre oubli fatal lors d'un weekend à la mer il y a un an nous a bien marqués. Des pleurs jusqu'à 2h du mat' pour finalement s'écrouler de fatigue. Il faut dire que nous avions fait un combo : tétine + doudou oubliés à la maison, bouh les mauvais parents.

Alors, s'il n'existe pas de recette miracle pour s'en séparer, je garde en mémoire l'idée qu'il ne faut surtout pas que les parents sur-investissent l'abandon du doudou ou de la tétine. Car si l'enfant comprend que cela représente un enjeu aussi important pour ses parents... je ne vais pas vous faire un topo sur l'esprit de contradiction de nos chers bambins, si ? ☺

PetitChou, sa tétine et son doudou
PetitChou, sa tétine et son doudouPetitChou, sa tétine et son doudou

Voilà, c'était ma première participation aux Jeudis Education de Valérie, chez Wondermômes.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Rédigé par AnneSoA

Publié dans #Maternité

Commenter cet article

cha 25/04/2014 19:22

chez nous tetine que dans le lit ou quand grosse raison (maladie ou grand trajet qui impose une reposette...pour les oreilles de papa maman)
pour la sieste, on l'a enlevée il y a quelques mois en s'appuyant sur la dentiste qui lui a regardé les chicots. Elle sait tetine et doudou la nuit et que doudou à la sieste. Par contre pour l'ecole en septembre, on a dit qu'on amenait pas la tétine à l'école parce qu'on peut la perdre et apres c'est le drame la nuit... c'est passé!

Wondermômes 25/04/2014 15:48

Ici WonderGirl n'a le droit de prendre son doudou et sa tétine qu'à la sieste.

AnneSoA 25/04/2014 16:24

Trop forte WonderGirl de ne pas en avoir besoin le soir :)

camille 25/04/2014 08:47

Chez nous c'est pareil. Doudou et tétine sont dans le lit. Ils sont autorisés dans la voiture pour les grands trajets ou chez le médecin. Un doudou identique tient ses quartiers chez la nounou. Il le sait, la tétine, c'est pour faire dodo, de toute façon elle est accrochée à la turbulette. Après la décision de se débarrasser de ses "précieux" soit venir de l'enfant (avec préparation de terrain musclée des parents). Entre 3 et 4 ans...pas après j'espère !!

AnneSoA 25/04/2014 16:25

Pareil, pas d'inquiétude pour l'instant mais j'espère que pour l'école il n'y aura plus vraiment besoin (au moins de la tétine... parce que je connais aussi des "grands" qui ont toujours leur doudou alors...). Bises chez vous et bon courage pour ces dernières semaines avant l'arrivée de votre puce.