Publié le 8 Octobre 2013

Ouvrir les yeux

Depuis bientôt un an que je blogue, j'ai beaucoup réfléchi à ce que cela représente de tenir un journal de bord, ouvert au monde. Parfois je navigue encore un peu à vue entre l'intime, le personnel et finalement l'universel.

Mais surtout, garder une trace du temps qui passe, de notre vie comme elle a changé depuis la naissance de PetitChou, m'aide à pointer l'essentiel, à garder une touche de fantaisie dans le quotidien parfois tornade, qui nous fait souvent tourbillonner de la maison au bureau, en passant par la crèche et le supermarché, parfois sans retoucher terre avant l'heure d'aller se coucher.

C'est pour cela que le rendez-vous hebdomadaire des Instamatic m'est devenu indispensable. Pour cela aussi que je suis friande des défis Instagram tels que l'#igdefi de la semaine de Madame Parle ou le #fmsphotoaday de @fatmumslim que j'ai une fois de plus découvert grâce à MarjolieMaman.

Parce que garder les yeux ouverts sur les petits bonheurs du quotidien est ce qui m'équilibre et me fait mettre un peu de poésie dans la vie.

Et vous, qu'est-ce qui met une pointe de sel dans votre quotidien ?

PS : Vous aimez ce que vous lisez ? Vous m'aimez aussi un peu ? Vous êtes trop choux et vous pouvez le dire chaque jour si vous le souhaitez en votant pour moi chez Famili. Merci ♥

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Rédigé par AnneSoA

Publié dans #Journal, #Trucavoir

Publié le 7 Octobre 2013

No more blood - Je suis une série addict

De mémoire d'adolescente, puis de jeune adulte, et maintenant de trentenaire épanouie (c'est comme ça qu'on dit?), s'il y a bien une chose qui n'a pas changé, c'est mon addiction aux séries.

Elle a commencé dans les années 90 avec Hartley cœurs à vifs et Beverly Hills (ou comment faire la part des choses entre problèmes et futilités) et autres Sous le soleil (parce qu'il n'y a pas que les ricains dans la vie, y'a Saint-Tropez aussi). Je me souviens aussi du magnétoscope de mes parents qui tournait tous les samedis pour enregistrer la Trilogie du Samedi sur M6 pendant que j'allais boire mes premières bières avec mes copains de lycée.

Et puis, les producteurs hollywoodiens ont accéléré le rythme avec des séries qui ont rendu leurs lettres de noblesses à celles jusque-là un peu trop honteuses girly...

Autant dire que cela n'a pas arrangé mes nuits blanches étudiantes avec une boulimie d'épisodes jusque très tard dans la nuit.

Évidemment j'ai vu tout Friends, tout Sex and the City, tout Desperate, tout Games of Throne. Je continue de suivre les aventures de Meredith Grey, Emily Thorne et Nicholas Brody.

Et ce mois-ci j'ai bouclé Dexter. No more blood on Miami beach. J'ai toujours un gros pincement au cœur quand je vois le dernier, l'ultime épisode d'une série. Car un personnage qui vous accompagne pendant 7, 8, parfois 10 ans, ça marque quand même...

Heureusement d'autres séries viennent de reprendre et d'autres attendent patiemment d'être démarrées lors des prochaines longues soirées d'hiver (House of cards notamment).

Alors pour clore ce nouveau lundi thématique de Zaza, j'ai eu envie de vous faire mon petit top-5 des séries plus ou moins connues mais parfaites pour qui aime l'humour absurde/décalé/un-peu-geek-sur-les-bords :

1. The big bang theory (rien que pour Sheldon Cooper)

2. How I met your mother (rien que pour Barney Stinson)

3. My name is Earl (rien que pour Joy)

4. Cougar town (pour Courtney Cox en mère poule excessive et son Big Joe)

5. Raising Hope (pour la Grand-Mère qui ferait passer Tatie Danielle pour Mère Térésa)

Addict vous disiez?...

Bonne semaine !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Rédigé par AnneSoA

Publié dans #Trucavoir

Publié le 6 Octobre 2013

C'est l'automne alors j'assortis mes chaussures au tapis de feuilles mortes

C'est l'automne alors j'assortis mes chaussures au tapis de feuilles mortes

Direction la capitale pour la première fête de PetitChou

Direction la capitale pour la première fête de PetitChou

Un petit index très curieux de découvrir Paris...

Un petit index très curieux de découvrir Paris...

Paris versus New York, entre les deux mon cœur balance...

Paris versus New York, entre les deux mon cœur balance...

#igdéfi de la semaine: saveurs d'automne

#igdéfi de la semaine: saveurs d'automne

Voilà ma semaine en mots et en Instagram (Youpi j'ai réparé mon gréviste d'Instagram !) pour Madame Parle.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Instagram

Voir les commentaires

Rédigé par AnneSoA

Publié dans #Instamatic

Publié le 5 Octobre 2013

Son entrée en crèche

Après la danse de la joie début juillet, et le rendez-vous pour l'inscription et la visite de l'établissement, PetitChou a enfin fait son entrée à la crèche.

Je vous fais donc, comme promis sur les réseaux sociaux (quoi ? vous ne me suivez pas encore sur facebook, twitter ou instagram), un petit bilan de sa première semaine, dite période d'adaptation.

C'est bien vu l'adaptation, parce que ça marche et pour le bébé et pour les parents (voire même grands-parents dans notre cas). L'entrée en collectivité représente une sacrée étape, même pour un PetitChou de 10 mois qui a pourtant vu défiler un petit paquet d'enfants cette année. Mais là, c'est différent, il y a plein de nouvelles têtes, et même si toute l'équipe est aux petits soins, il faut se laisser le temps de s'apprivoiser...

Lundi : PetitChou et moi arrivons la goule enfarinée après la sieste du matin (enfin pour elle la sieste hein. Moi j'arrive du bureau) pour une première heure d'adaptation. L'occasion de prendre nos marques, de discuter avec l'auxiliaire de puériculture référente, de rencontrer le reste de l'équipe, et pour PetitChou de promener son petit air inquiet un peu partout dans la pièce. Quelques secondes de chouine, mais elle se laisse très vite installer sur les genoux de Mirabelle. Tant que je reste dans son champ de vision tout va bien.

Mardi : C'est Loulou qui est en charge de déposer PetitChou et de rester une demi-heure à ses côtés avant de la laisser pour une autre demi-heure (toute seule cette fois). C'est chouette que malgré nos deux boulots à plein temps, nous ayons chacun le temps d'accompagner notre fille dans son adaptation. Notre puce a à peine eu le temps de se rendre compte que son papa était parti (sans larmes, ni pour l'un(e) ni pour l'autre, huhu) que sa MamiTé venait la récupérer.

Mercredi : Au programme de la journée, une petite heure de jeu toute seule et déjeuner (donné par maman) avant de rentrer à la maison. Nous avons commencé par rendre le gilet embarqué la veille par erreur (mais que faisait-il sur le porte-manteau de PetitChou, nous voilà déjà remarqués, pfff), puis, sur le tapis, la miss s'est tout de suite mise à rigoler avec le petit V. Il faut croire que leurs pulls à rayures quasi-assortis ont immédiatement créé des atomes crochus. Pour ce qui est du déjeuner, ce fut une autre histoire car, à la crèche, il y a bien trop d'animation pour simplement se concentrer sur le repas. Cela dit, j'étais plutôt heureuse de voir qu'au moment de partir, elle serait bien restée jouer encore un petit peu avant la sieste. C'est bon signe !

Jeudi : Du jeu, un repas et une sieste. Attention le rythme s'accélère. Notre poussinette continue son petit bonhomme de chemin. Elle n'aime toujours pas beaucoup être laissée sur le dos sur le tapis mais, même si elle se tient parfaitement assise et qu'elle marche aidée par nos mains, elle fait un peu sa feignasse quant à se retourner, ramper et s'asseoir toute seule. La crèche va donc certainement l'aider à développer sa motricité. Ahh, et elle a aussi fait des infidélités à V. pour aller discuter avec F. au grand désespoir de son papa qui n'est pas rassuré de voir autant de garçons tourner autour de SA fille.

Vendredi : Une dernière petite journée avant le grand bain et les 10 heures quotidiennes de crèche. PetitChou reste encore en phase d'observation. Même si elle interagit avec les autres bébés et s'habitue à l'équipe et aux lieux, son comportement change du tout au tout dès que son père ou moi arrivons dans la pièce. Je ne désespère pas qu'elle se "lâche" un peu dans les semaines à venir. Cela reste un gros changement pour elle, que de devoir partager l'attention qui était auparavant focalisée sur elle, de dormir avec d'autres enfants, de découvrir de nouveaux jouets...

On peut quand même tirer un bilan très positif de la semaine car elle s'est écoulée sans encombre, avec quelques petites chouineries mais aucune grosse crise de larmes (qui auraient réduit mon petit coeur en miettes c'est sûr... me voilà donc un peu épargnée).

Je remercie de tout ♥ ma maman d'avoir assuré la logistique toute la semaine quand nous étions au boulot, mes beaux-parents d'avoir gardé PetitChou depuis ma reprise de boulot en juin et grâce à qui la séparation s'est faite en douceur (je n'aurais certainement pas été aussi sereine sans cette étape), toute l'équipe de la crèche avec qui j'ai déjà un bon feeling, et pour finir le duo Tétine+Chaours (le doudou de ma fille) qui ont été d'une importance cruciale dans la réussite de cette adaptation.

Pour des raisons de confidentialité (et de poésie) j'ai évidemment changé les prénoms des membres de l'équipe de la crèche. Et comme on appelle parfois la crèche "Jardin d'Enfants", je leur ai donné des noms de fleurs et de fruits. Merci donc à Mirabelle, Coquelicot, Nymphéa, Azalée, Magnolia, Pivoine et Capucine pour leur accueil et leur gentillesse.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires