L'argent ne fait pas le bonheur

Publié le 11 Avril 2013

L'argent ne fait pas le bonheur

Enfin c'est ce qu'on m'a toujours appris. C'est sûr, ce n'est pas complètement inutile pour, soyons fous, manger à sa faim (et au resto une fois de temps en temps), dormir au sec (sauf des fois l'été, au camping, en Bretagne...), avoir un peu chaud (enfin en ce moment c'est pas gagné), mais une fois ces besoins primaires comblés, l'essentiel est ailleurs vous ne croyez pas ?

Pour moi le bonheur c'est d'avoir les êtres chers à son cœur à portée de bisou, de main ou de téléphone, c'est d'être en bonne santé, c'est d'être pleine de rêves et de projets, quitte à ne pas tous les mettre en branle, c'est aussi d'avoir les pieds sur terre pour profiter des petits instants de grâce que la vie met sur notre chemin.

Si on me demande, ma vie n'est pas parfaite, non ! mais elle me plaît bien ma vie... J'ai la chance de profiter d'une parenthèse professionnelle pour profiter des premiers mois de ma fille, j'ai un super-Loulou à mes côtés qui est aussi un super-Papa, une famille soudée, des amis toujours prêts pour une session de franche rigolade mais qui savent aussi être là quand il faut, quelques sous à la banque pour les prochaines vacances, un joli appartement et un frigo bien rempli... Que demander de plus ? En ce temps de morosité économique, je suis plus que consciente de notre chance.

Mais je ne comprends pas ceux qui courent toujours après plus d'argent. Parce que c'est synonyme de pouvoir ? Non, le pouvoir il n'est pas là. Le pouvoir, il est aussi de savoir dire stop à l'hypocrisie politique, à l'égoïsme et de faire face à la crise, au nom de tous.

J'ai du respect pour ceux qui créent des emplois, gèrent des entreprises, prennent des risques et font vivre des familles. Oui, parce que leur réussite, elle est ancrée dans la réalité, qu'ils produisent de la valeur et qu'ils transmettent des valeurs (de travail, d'initiative).

Mais ceux qui spéculent, qui courent après toujours plus d'euros ou de dollars, réels ou virtuels, qui s'enrichissent sur le dos des plus pauvres de la planète, qui prennent tellement leur pied à toujours gravir un échelon de plus dans cette course à l'eldorado, qu'ils n'auront même pas assez d'une vie pour dépenser leur argent. Oui ces gens-là, je ne les comprendrai jamais.

Alors quand en plus un ministre du budget qui oblige tout le monde à se serrer la ceinture, se fait serrer la main dans le sac (enfin le porte-monnaie) pour fraude fiscale, c'est un peu le pompon ! Je n'aurai pas de pitié pour lui, ni pour tous ses collègues corrompus... Qu'ils réfléchissent un peu dans leur malheur, car non, l'argent ne fait pas le bonheur !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Rédigé par AnneSoA

Publié dans #Journal

Commenter cet article