Le don de soi

Publié le 17 Septembre 2013

Le don de soi

J'ai beau être une personne empathique, soucieuse du bien-être de ceux qui m'entourent, je me rends bien compte, dans le tourbillon maison-bébé-chéri-boulot-quotidien, combien il est difficile de trouver l'énergie de faire le don de soi et s'impliquer pour aider les autres. Plusieurs fois, je me suis posée la question de m'engager dans le bénévolat, mais le temps me manque bien plus que l'envie.

Je pense beaucoup aux autres, à ceux qui sont abîmés par la vie, à ceux qui se trouvent au mauvais endroit au mauvais moment, à ceux qui arrivent trop tôt parmi nous, à tous ces êtres aux corps et aux âmes fragiles qui ne nécessitent souvent qu'un geste de notre part pour aller mieux.

Je n'ai pas envie de faire du prosélytisme, mais de vous parler de sujets qui me tiennent à cœur, pour ajouter quelques gouttes, précieuses, à l'océan.

J'avais déjà évoqué le don de soi, notamment via le don de sang de cordon ou le don de sang tout court. Aujourd'hui j'ai eu envie de vous parler de la Fondation Prem'Up qui aide à financer les travaux des chercheurs sur la grossesse et la prématurité.

Chaque année, la fondation organise en ce sens, la Marche des Bébés, qui aura lieu le 13 octobre prochain à partir de 13h au Parc Montsouris à Paris.

Si vous souhaitez soutenir cette cause, vous pouvez vous engager dans la course en collectant des fonds ou en rejoignant l'un des collecteurs déjà engagés, comme MarjolieMaman et sa désormais grande Fleur de Sel née préma en 2009.

J'ai eu la chance d'avoir un bébé en plein santé, né à terme, mais qui sait ce qui peut arriver lors d'une prochaine grossesse ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Rédigé par AnneSoA

Publié dans #Maternité, #Trucalire

Commenter cet article