Les emmener partout ?

Publié le 11 Juin 2013

Les emmener partout ?

Hier j'ai lu un article de Stéphanie, auteur du blog Ma Poussette à Paris (que je vous recommande chaudement, amies parisiennes, soit-dit-en-passant) concernant le ou la tentative de maintien d'une vie sociale avec bébé, et j'ai eu envie d'y répondre.

Sans débattre sur le fait qu'un bébé représente un atout majeur en société (à savoir qu'il fait un formidable sujet de conversation, provoque immédiatement un élan de sympathie autour de toi, et que si tu assortis sa tenue avec ton sac à main, il devient ZE accessoire fashion par excellence...). Rhoooo, je vous entends déjà vous indigner derrière vos écrans... Je rigole bien entendu.

Mais la question reste d'actualité, un bébé chez les amis, en weekend, au resto, dans un mariage...? oui ou non ?

Mon avis est assez partagé, sans doute au regard des mois qui arrivent avec leur lots de sorties, apéros terrasse, et autres barbecues (soleil, si tu m'entends).

Je vous explique, sur les 6 mois qui viennent de s'écouler, nous n'avons jamais hésité à trimballer PetitChou en soirée, en weekend, chez les copains, à l'hôtel pendant les vacances, dans une maison où on est 20 à faire la fête... d'une part parce qu'allaitant mon bébé, c'est vachement plus pratique (et qu'on a pas encore inventé la tétée wi-fi) et que d'autre part on est toujours arrivé à trouver un endroit à peu près calme pour qu'elle puisse dormir à peu près paisiblement.

C'était encore plus simple il y a quelques mois, quand elle tenait encore dans sa nacelle et que nous n'avions donc même pas à la réveiller pour rentrer à la maison. Seulement voilà, maintenant il faut assurer le transfert lit parapluie-turbulette-manteau-siège auto-turbulette-lit sans trop la réveiller. Autant dire, croire au miracle ! Et que d'ici quelques semaines, elle va se mettre à bouger-ramper-glisser-marcher-tomber (rayer la mention inutile) et qu'il va devenir sportif de lui courir après et amortir les chutes, le tout avec un verre à la main.

Sans compter, au vu des naissances attendues incessamment sous peu dans notre entourage, sur la surpopulation infantile inévitable qui s'annonce lors des prochaines soirées chez les copains ; les bébés-hôtes voyant d'un drôle d’œil l'armada de lits parapluie venir squatter leur espace vital, l'espace d'un samedi soir.

L'emmener partout donc, oui sur le papier, mais tant qu'elle est trop petite pour vraiment profiter de la sortie en jouant avec ses congénères et tant que nos copains continuent de se reproduire, je crois qu'on va de plus en plus souvent prendre l'option Papy-Mamie-sitting. Ils sont pas loin, ça leur fait plaisir, on aurait tort de se priver, non?

Par contre, on est pas vache, notre bébé, on l'emmène avec nous en vacances :-)

Et vous, la prunelle de vos yeux, vous l'emmenez partout, ou vous n'hésitez pas la laisser pour profiter de quelques soirées kidfree ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Rédigé par AnneSoA

Publié dans #Maternité

Commenter cet article

Ma poussette à Paris 14/06/2013 22:34

Il est vrai qu'il y a un âge où c'est plus difficile de les emmener partout et il ne faut pas minimiser le critère chance !

Méli 11/06/2013 11:23

Ni l'un ni l'autre : un peu extrêmes sans doute, nous n'avons jamais confié Lily pour sortir. Soit son papa sort de son côté pendant que je la garde, soit inversement, soit les amis viennent à la maison et quand on se fait un resto, on emmène Lily qui ne pose aucun problème dans sa poussette (même si c'était encore mieux du temps où elle pouvait dormir dans sa nacelle). On a changé de mode de vie parce qu'on a fait le choix d'avoir une vie de famille maintenant, pour profiter d'elle à fond et respectant au maximum son rythme. Quand je vois les parents dans notre entourage plus ou moins proches qui trimballent les gosses partout quelles que soient les conditions, en partant du principe que ce sont les enfants qui doivent s'adapter à leur rythme et non l'inverse, j'avoue ne pas partager du tout cette conception de la parentalité. Et je réponds d'avance à ces parents-là que ma famille n'a pour autant aucun problème d'adaptation ni de socialisation quand elle est dans un autre environnement que le sien.

Méli 11/06/2013 11:24

lire : ma "fille" n'a aucun pb d'adaptation (et non pas "famille")