Onze mois, dernier stop avant l'anniversaire

Publié le 29 Octobre 2013

Onze mois, dernier stop avant l'anniversaire

Il y a pile un an, ma sage-femme me donnait le feu vert pour accoucher. Alors moi, bonne élève, je ne prenais plus la voiture sans y mettre mon sac pour la maternité et ma carte de groupe sanguin, au cas où. Mais c'était sans compter sur le fait que tu préférais rester au chaud et te faire une beauté pour le Jour J.

Et voilà, un an plus tard, tu fêtes ton onzième mois. Un mois d'octobre qui a filé tellement vite, entre l'entrée à la crèche, les weekends par monts et par vaux, les premiers préparatifs pour ton anniversaire (mais chuuuuut), où :

  • tu as vu Paris, son jardin des plantes et sa grande dame de fer qui scintille, mais tu dormais quand on est passé devant le zoo (ce sera pour une prochaine fois)
  • tu te plais à la crèche, tu t'y fais plein de copains avec qui blablater et, après quelques séparations difficiles, tu ne pleures plus lorsque ton papa s'en va
  • tu commences à mieux te déplacer même si la technique est un peu unique (moitié assise moitié à 4 pattes - à 3 pattes donc) et tu te dresses sur tes genoux pour nous escalader sur le canapé
  • tu discutes toujours autant à base de "nèèèè", "tzsssé" et "bumbumbum" mais tu ne dis plus beaucoup "papa" et "maman" ces jours-ci. On se console en se disant que tu es dans une phase "motricité", hein
  • ton doudou a désormais un frère jumeau, histoire d'être parés le jour où il sera oublié à la crèche (soyons réalistes, à faire la navette tous les jours, cela VA arriver)
  • tu commences à manger des morceaux (de pomme, de pain, de biscuit) et ça a l'air de te plaire
  • tu es dans une phase d'imitation, du coup, on s'amuse à t'apprendre plein de choses inutiles (principalement des grimaces)
  • tu suis le mouvement sans problème, même quand tes parents te trimbalent tous les weekends. Par contre dans la voiture, tu préfères nettement être installée sur le siège avant histoire de nous voir un peu
  • tu commences à affirmer ton caractère et ne supporte pas toujours la contrariété. Dans ces cas-là tu te raidis et tu cries, et moi je m'attends à voir apparaître un mini-Hulk... mais ouf ça ne va pas jusque là
  • tu grandis ma fille, et je n'en reviens pas que cette première année avec toi soit déjà presque finie.

Voilà un dernier joyeux mois-niversaire avant ZE bougie. ♥♥♥

PS: un gros-gros-gros bisou pour Croque Zaza et son Mistouflon arrivé (après avoir fait durer le suspens) la semaine dernière.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Rédigé par AnneSoA

Publié dans #Journal

Commenter cet article