Articles avec #trucalire tag

Publié le 5 Février 2014

Une fille, une poupée et des petites voitures

S'il y a une ligne de conduite à laquelle je ne souhaite pas déroger dans ma vie, c'est le respect de la liberté individuelle de chaque individu (parce que je tiens trop à ma liberté pour vouloir empiéter sur celles des autres) et la lutte contre les discriminations. Et vous l'aurez bien remarqué, depuis plusieurs mois, l'air ambiant est assez nauséabond concernant ces 2 points.

Que l'on parle mariage pour tous, égalité homme-femme, droit à l'avortement, ou lutte contre les clichés sexistes, la simple idée d'être pour une société juste qui offrirait les mêmes droits et devoirs à chacun, ne fait que réveiller les extrémismes les plus abjects.

A la maison, nous avons une fille, et nous aurons peut-être un garçon qui sait, un jour... Il n'empêche que je ne vois pas en quoi l'éducation prodiguée à chacun devrait différer en fonction de leur sexe (bon même si j'avoue, je n'apprendrai pas à ma fille à faire pipi debout...). Alors, c'est sûr, elle porte du rose, met des jupes, et voudra peut-être un jour passer ses journées avec un déguisement de princesse sur le dos. Mais, en attendant, elle s'éclate aussi bien avec ses voitures Vroom planet que sa poupée et sa dînette. Et peut-être qu'elle leur préférera un jour les ballons et les déguisements de chevaliers.

Et cela ne changera rien.

Et si un jour j'ai un garçon qui joue aux petits poneys, veut faire de la danse et me pique en douce mon maquillage, cela ne changera rien non plus (que l'on me soutienne 2 secondes que Johnny Depp "Jack-Sparrow" style et Benjamin Millepied sont des sous-hommes, tiens !).

Et puis sincèrement, vouloir cantonner leurs activités à des carcans liés à leurs chromosomes X ou Y me semble bien inutile, face à toutes les contraintes que leur imposera la société tout au long de leur vie. Si on ne leur laisse pas la liberté et l'insouciance de vivre leur enfance hors de tout déterminisme social, quand le pourra-t-on?

Parce que ma fille sera toujours ma fille, quels que soient ses choix, ses envies, ses rêves. De la même manière que je la soutiendrai si elle veut devenir coiffeuse ou plombier, astronaute ou instit, présidente de la République ou bibliothécaire (les seuls métiers où je ferai peut-être la tête seraient l'armée ou la police, mais c'est mon côté Bisounours non-violent qui parle...), que si un jour elle m'annonce préférer les filles aux garçons, je continuerai de l'aimer sans condition.

C'est juste comme ça que je conçois mon rôle de parent. Permettre à nos enfants de vouloir réaliser leurs rêves, leur donner les moyens d'accomplir leurs ambitions et les soutenir dans leurs choix pour qu'ils aient confiance en eux et soient heureux, tout simplement.

Ma fille d'amour, sache que tu pourras toujours compter sur moi, telle que tu es, comme aujourd'hui, quand tu me fais un câlin serré avec ta poupée Paulette et tes petites voitures. Je t'en fais la promesse ♥

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Rédigé par AnneSoA

Publié dans #Maternité, #Trucalire

Publié le 18 Janvier 2014

Liebster award (l'éternel)

Le tag Liebster Award n'en finit pas de tourner sur la blogosphère (si si rappelez-vous, j'ai déjà été taggée et ) mais, loin de m'en lasser, et surtout parce que l'initiatrice de ce nouveau billet est une perle, je me suis une fois de plus, laissée prendre au jeu !

Voilà donc mes réponses à ses 11 questions :

  1. Organisée ou bordélique ?
    Organisée dans ma tête mais bordélique dans la vraie vie. Un de mes nombreux paradoxes.
  2. Couches lavables ou jetables ?
    Tiens, deuxième paradoxe puisqu'on en parle. Idéalement je serai pro-lavables, mais ma petite salle de bain et le fait que PetitChou soit à la crèche m'ont clairement démotivée.
  3. Patiente ou impatiente ?
    Impatiente pardi ! Du genre à trépigner intérieurement dès que j'attends quelque chose ou que j'ai un nouveau projet en tête...
  4. Cigale ou fourmi ?
    Ça dépend des périodes. Plutôt d'un naturel fourmi, depuis que je suis maman, je suis régulièrement prise de crises d'achats compulsifs (en taille 18 mois). Cela dit, je crois que je ne suis pas la seule !
  5. Bio ou pas bio ?
    Toujours pareil, dans mon monde idéal, je ferais partie d'une AMAP, j'achèterais ma viande et mes fromages au marché bio du coin, je briquerais ma maison avec du vinaigre blanc et du savon noir. Mais en pratique, je n'ai pas encore réussi à changer mes habitudes de consommation. Par contre, j'essaye de cuisiner des produits frais au maximum, d'acheter Bio dès que je peux, et de respecter la saisonnalité des produits...
  6. Facebook ou twitter ?
    Inconditionnelle de Facebook depuis 2007 (déjà !), je dévie dangereusement vers le petit oiseau gazouilleur. Une révélation pour la pipelette que je suis, qui m'a permis de rencontrer plein de chouettes personnes !!! ♥
  7. Congé parental ou boulot ?
    Boulot après quelques mois de congé parental (jusqu'aux 6 mois de ma fille). La question se re-posera sans doute au prochain bébé...
  8. Optimiste ou pessimiste
    Éternelle optimiste, utopiste, idéaliste, naïve aussi sans doute. J'aborde la vie avec un verre à moitié plein (voire complètement plein, surtout quand il s'agit d'une coupe de champ' ☺), en essayant toujours de voir le bon côté des gens et des choses... J'essaye de saisir au vol tous les petits bonheurs que la vie nous offre !
  9. Iphone ou androïd ?
    Androïd ! mais je ne vais pas m'étendre sur ce sujet, à fort risque polémique...
  10. Nord ou Sud ?
    Ouest enfin !
  11. Talons ou pas ?
    En talons, quand je ne suis pas sur les rotules.

Merci Juliette pour le tag !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Rédigé par AnneSoA

Publié dans #Trucalire

Publié le 8 Janvier 2014

Le droit de s'occuper de ses enfants

Ce rapport ministériel commence à faire le buzz sur la toile, alors même qu'il reste bien à l'écart de la sphère médiatique... De là à dire qu'on voudrait nous faire passer une nouvelle réforme sur la famille en douce... pendant que tous les médias s'acharnent à faire une promo démentielle à un pseudo-humoriste abject qui n'en vaut vraiment pas la peine...

Mais revenons à notre sujet. Dans un article du Figaro paru le 12 décembre dernier, il est fait état des résultats et préconisations d'un rapport remis à Najat Vallaud-Belkacem concernant l'individualisation de l'impôt sur le revenu.

Ce rapport explique que «moduler le quotient pour favoriser les couples biactifs ou au contraire pour réduire les avantages des couples monoactifs, à défaut d'une réelle individualisation de l'impôt» viendrait encourager le retour ou le maintien des femmes dans la vie active.

Soit ! Dans un monde idéal où à compétences et responsabilités égales, les femmes gagneraient autant que les hommes, où la conciliation vie professionnelle et familiale serait mise en avant pour ne pas placardiser ou stigmatiser les jeunes mamans (notamment via le télétravail), où chaque enfant pourrait bénéficier d'un mode de garde adéquat, ce projet de réforme pourrait éventuellement apporter sa brique à l'édifice égalitaire dont rêve Madame la Ministre.

Mais dans notre pays, archaïque et patriarcal dans son fonctionnement et sa vision du monde professionnel, qu'en est-il vraiment?

Quand tout le monde pense que le présentéisme est gage de motivation et d'implication et qu'il est donc mal vu de débaucher à l'heure, pour aller chercher ses enfants. Dans un monde où les parents (hommes et femmes) qui font le choix d'une carrière se voient cantonnés à quelques heures le weekend pour vraiment profiter de leur famille, où l'écart moyen de salaire entre une femme et un homme est, je vous le rappelle, de 25%, et où le pouvoir d'achat ne cesse de baisser, tous sexes confondus, je ne vois pas comment cette réforme pourrait améliorer les choses.

Elle me pose en outre, un problème de principe, celui de la liberté et du choix : le choix de travailler, ou non ; le choix de vouloir s'occuper soi-même de l'éducation de ses enfants, et non la confier à des inconnus (même si j'ai un immense respect pour les professionnels qui s'occupent de nos bambins).

Du coup, j'avais envie de repréciser quelques points à nos législateurs et ministres, qui évidemment, sont loin des réalités financières de la classe moyenne :

  1. En France, tout parent, père ou mère, a droit de prendre un Congé Parental d'Education à la naissance de son enfant. Ce congé est d'une durée initiale d'un an, renouvelable 2 fois, et prend fin automatiquement aux 3 ans de l'enfant.
  2. Pour un premier enfant, une aide de la CAF est prévue uniquement pour les 6 premiers mois. A partir du second enfant, elle est maintenue jusqu'à ses 3 ans. Cette aide, appelée Complément de libre choix d'activité, est de 566.01 € par mois (allocation de base comprise pour ceux qui la perçoivent); sans condition de ressources. Si vous avez 3 enfant ou plus, il est également possible de choisir le Complément Optionnel de libre choix d'activité qui lui, s'élève à 809.42 € par mois (allocation de base comprise pour ceux qui la perçoivent). Soit entre 50 et 70% du SMIC.
    Autrement dit, les mères (et les quelques pères) qui choisissent ce mode de fonctionnement pour s'occuper de leurs enfants en bas âge, se voient souvent obligés de se serrer la ceinture.
    Mais dans ces conditions, il est néanmoins presque plus "rentable" pour un parent ayant un petit salaire (souvent la mère), de prendre un congé parental, que de travailler à perte (à cause des frais de gardes, de déplacements etc).
  3. Au-delà du congé parental, tout parent peut également décider de devenir "au foyer". Mais dans ce cas, passé les 3 ans du petit dernier, il n'a plus droit aux aides de la CAF, voire à quelconque indemnité Pôle Emploi (si l'arrêt de travail fait suite à une démission, ou qu'il n'y a pas de recherche effective d'emploi). Dans ce cas-là, le parent au foyer n'est pas considéré comme un chômeur, et ne coûte ainsi rien à la collectivité. C'est donc un choix de couple, de famille, qui se doit de rester dans la sphère privée.

Pourtant, notre ministre du Droit des Femmes, Madame Najat Vallaud-Belkacem a décidé de s'immiscer dans cette sphère privée. Sous couvert de "remettre les femmes au travail" pour lutter soit-disant contre les inégalités hommes-femmes, elle souhaite imposer les revenus des couples mono-actifs (dont l'un est au foyer, donc) comme ceux d'une personne célibataire, en venant raboter la part du quotient familial dans le calcul de l'impôt sur le revenu.

Mais dans mon esprit, l'équation : un seul salaire et + d'impôts = une double-peine, + d'inégalités et surtout la renonciation au droit de choisir de travailler ou non.

Je ne suis pas hostile au changement, et j'espère que ce gouvernement, que j'ai élu en plus, arrivera à mettre en place des réformes-clé pour vraiment lutter contre les inégalités et les discriminations de toutes formes, dans la sphère professionnelle et sociale.

Mais on ne peut se revendiquer de gauche, et vouloir encore plus précariser les familles, car non, Madame la Ministre, les mères au foyer (et les pères, mais on va dire que pour une fois, le féminin l'emporte) n'ont pas toutes (tous) un conjoint qui gagne des dizaines de milliers d'euros par mois.

Alors, parent au foyer, un luxe vous croyez ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Rédigé par AnneSoA

Publié dans #Maternité, #Trucalire

Publié le 7 Novembre 2013

Liebster awards bis

J'avais déjà été taguée pour les Liebster awards un peu plus tôt dans l'année et, coup sur coup, j'ai reçu deux nouveau tags de la part de Cookies Mum et d'Yslael. Merci les filles !

Je suis un peu une vilaine fille car je vais répondre aux questions de mes tagueuses mais ne vais pas continuer la chaîne (j'espère que vous ne m'en voudrez pas trop).

C'est parti !

11 choses sur moi :

1. Je suis incapable de me lever dès que le réveil sonne, sauf quand il s'agit de partir en weekend ou en vacances.

2. Sur Twitter, j'ai réussi à vexer un mec qui a fait Secret Story car je croyais qu'il avait fait les Ch'tis... Honte à moi !

3. Comme j'ai repris la danse cette année, j'ai une vraie excuse pour me dandiner sur Will.I.am dans le salon (je répète ma choré).

4. J'ai un prénom composé dont je ne raffole pas, par contre je suis fière de porter celui de mes grand-mères en 3ème et 4ème prénoms.

5. J'ai envie de changer de métier, mais je ne sais pas encore tout à fait vers quoi me tourner...

6. Je ne suis pas très dépensière pour moi (fringues, chaussures etc) mais j'ai de vrais goûts de luxe en ce qui concerne ma fille.

7. J'ai découvert ce weekend que la moustache m'allait pas mal :-) vivent les soirées déguisées...

8. Je n'ai pas fait les vitres chez moi depuis la semaine qui a précédé mon accouchement (il y a bientôt un an en fait... oups)

9. Je n'ai toujours pas bouclé mes albums photos de voyage, mais j'avance bien sur celui de la première année de PetitChou (parce que je bosse toujours mieux avec une deadline)

10. Je me fais régulièrement engueuler par Loulou parce que je suis trop accro à mon smartphone. (oui mais je ne fume plus ok?) Une addiction en chasse une autre, je crois...

11. C'est tellement la course depuis la rentrée que je n'ai même pas suivi les nouvelles saisons des séries comme Grey's Anatomy etc. Je ne me reconnais plus...

Les 11 questions de Cookies Mum :

1. Depuis quand ton blog existe t-il?
Depuis le 29/11/2012, date de naissance de ma fille. On peut vraiment dire qu'il accompagne ma nouvelle vie de Maman.

2. Es-tu plutôt chaussures de randonnée ou tongs?
J'ai mis les chaussures de rando sur ma liste au Père Noël, alors que des tongs j'en ai déjà au moins 3 paires. Je crois que tu as ta réponse...

3. Quelle est la prochaine destination de tes vacances?
Serre-Chevalier pour une semaine de ski avec les copains, sans enfant. Mais il va encore falloir patienter quelques mois.

4. Est-ce que tu penses être douée en cuisine? As-tu une spécialité?
J'adore ça et je crois que je ne m'en sors pas trop mal. Ma spécialité ? Le cheesecake à la vanille, miam.

5. Quel est ton plus gros défaut?
Euhhh la gourmandise (voir réponse ci-dessus...) ou une fâcheuse tendance à la procrastination...

6. Plutôt salé ou sucré?
Plutôt salé. Pendant ma grossesse j'ai vraiment souffert de ne pas manger de fromage qui pue :-)

7. Quel est ton dessin animé préféré?
Celui que je connais par cœur c'est Astérix et Cléopâtre, j'ai aussi un énorme coup de coeur pour 1001 pattes, mais je crois que mes préférés ce sont les Toy Story.

8. Est-ce que la couleur de tes cheveux est naturelle?
100% naturelle.

9. As-tu ton permis de conduire? Si oui, as-tu toujours tes 12 points?
Oui, tous mes points, jamais perdu un seul en bientôt 14 ans (bon sinon j'ai un peu de malus quand même faut pas déconner...). C'est une petite fierté.

10. Peux-tu sortir sans être maquillée?
Oui mais pas sans crème de jour.

11. Est-ce que tu regardes l’émission Baby Boom sur TF1?
La vraie est question est : est-ce que tu pleures comme une madeleine devant chaque épisode de Baby-boom? Et la réponse est oui !

Les 11 questions d'Yslael :

1. Comment trouves-tu le monde de la blogosphère ? Son ambiance, ses codes, etc…
Je suis peut-être bien servie, mais je le trouve plein de bonnes ondes, et il me semble y avoir tissé beaucoup de liens sincères. Il ne reste qu'à espérer de prochaines rencontres IRL pour "transformer l'essai" comme on dit. Bientôt peut-être...

2. Niveau lecture, quel est le dernier livre que tu as adoré ? Et celui que tu as détesté ?
Le dernier que j'ai adoré c'est Demain j'arrête de Gilles Legardinier. Sinon, je suis assez bon public donc pour retrouver un livre que j'ai vraiment détesté, je suis presque obligée de remonter aux Confessions de Jean-Jacques Rousseau, l'année de mon bac de français...

3. As-tu des animaux de compagnie ? Si oui, quoi, qui, combien?
Non. J'avais un chien chez mes parents et j'en étais folle mais aujourd'hui, je ne me verrai pas du tout avec un animal à la maison (qui l'eut cru, je deviens maniaque...)

4. Avais-tu un rêve de gosse qui a fini par se réaliser ?
Déambuler au milieu des grattes-ciel à Manhattan. Un rêve qui s'est réalisé l'année dernière grâce à mes amis et ma famille qui m'ont offert le plus beau des cadeaux pour mes 30 ans.

5. Les fêtes de noël approchent, es-tu plutôt du genre à tout préparer à l’avance ou à tout faire le 23 décembre en catastrophe ?
J'essaye d'anticiper un maximum, et je commande beaucoup de cadeaux sur Internet. Mais je ne suis jamais dispensée d'une dernière babiole à chercher le 23 (ou du papier cadeau par exemple...)

6. Quelles sont tes passions et hobbies ?
La cuisine et la couture. J'aime aussi beaucoup la déco et aimerais avoir plus de temps pour créer des jolies choses avec mes petites mimines (vivement le prochain congé mater en somme !)

7. Le plat que tu préfères préparer ?
Un bon tajine, parfumé, épicé, moelleux. Miam.

8. Et celui que tu préfères déguster ?
Un poulet rôti avec des frites ? comment ça j'ai les goûts d'un enfant de 4 ans??? Ou une orgie de sushi alors...

9. As-tu une phobie qui te pourrit la vie ?
Les araignées, et comme il y en a une qui a élu domicile dans le rétroviseur de ma voiture, je ne conduis pas complètement sereinement.

10. De quoi es-tu le plus fier ?
Réponse bateau : De ma fille, parce qu'elle m'émerveille de ses progrès.

11. Quel est le jouet de ton enfance qui t’as le plus marqué et que tu conserves précieusement ?
J'ai conservé un petit castor en peluche que j'ai offert à ma fille. Mais ma maman ayant conservé beaucoup de nos jouets de petite fille, j'ai fait un vrai bon dans le temps quand j'ai retrouvé mon école et mon tableau d'activité Fisher Price.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Rédigé par AnneSoA

Publié dans #Journal, #Trucalire