Donner de la voix

Publié le 24 Mars 2014

Donner de la voix

Hier, au réveil de la sieste de PetitChou, nous avons pris la poussette et marché au soleil jusqu'à la petite école, exceptionnellement ouverte le dimanche.

Par hasard, nous sommes tombés sur des amis pour qui la balade dominicale prenait, comme pour nous, un visage citoyen.

Il faisait bon, nous reprenions nos marques après une semaine loin de notre ville, loin de notre chez-nous, loin de notre fille.

Sur le chemin, nous avons discuté, raconté nos vacances, échangé sur les progrès des petits, pris des nouvelles d'un petit bout qui passe ses derniers jours au chaud, dans le ventre de sa maman...

Arrivés dans le bureau de vote, PetitChou est entrée avec moi dans l'isoloir. Je lui ai murmuré que c'était son apprentissage de la démocratie. Elle a surtout retenu qu'il y avait plein de bouts de papier à froisser et, dans l'excitation, elle a fait tomber ma carte électorale dans la poubelle. Bravo !

Heureusement, je m'en suis aperçue à temps.

Car je suis fière de venir faire tamponner ma carte lors de chaque scrutin.

Car mon papa m'a toujours répété que lorsqu'on ne votait pas, on n'avait pas le droit de se plaindre ensuite (et moi j'aime bien me plaindre ^_^).

Car trop de gens dans ce monde n'ont pas le droit d'exprimer librement leurs opinions.

Alors, je suis attristée de voir que dans ma ville (et malheureusement dans beaucoup d'autres), pourtant souvent citée en exemple de l'endroit où il fait bon vivre, la majorité a préféré s'abstenir et passer outre le scrutin, trop déçue peut-être de notre classe politique. Il n'empêche que dans mon esprit, s'abstenir, c'est avant tout laisser toute la place à ceux qui chercheront toujours à donner de la voix, à s'engouffrer dans la brèche, à coup de discours haineux et d'intolérance.

L'apprentissage de la démocratie vous disais-je... c'est de voter !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Rédigé par AnneSoA

Publié dans #Trucalire

Commenter cet article