Publié le 31 Janvier 2014

Une photo par jour

Demain, nous attaquons déjà le mois de février, et je me demande encore où sont passés les 31 jours qui viennent de s'écouler...

Vous le savez, j'aime capturer chaque semaine, les petits moments qui me font chaud au cœur et vous en montrer les morceaux choisis le dimanche, dans le billet Instamatic. Evidemment, je saisis ces petits instants au vol, spontanément, sans réfléchir.

Néanmoins, une épreuve imposée n'est pas non plus pour me déplaire... Et le projet initié par la blogueuse australienne FatMumSlim, intitulé FMS Photo A Day (que j'ai découvert sur Instagram grâce à Marjoliemaman) continue chaque mois de me faire de l’œil... Je l'avais déjà suivi fin 2013, et pour février, j'ai eu envie de replonger (en plus il n'y a que 28 jours, ça doit m'aider à tenir le cap !).

Pour suivre le projet, rendez-vous sur mon compte Instagram (pour voir mes photos) et sur le hashtag #FMSphotoAday pour voir toutes les photos du projet.

Début demain avec la première figure imposée : You

Ça ne devrait pas être trop compliqué ^_^

Rendez-vous sur Hellocoton !
Instagram

Voir les commentaires

Rédigé par AnneSoA

Publié dans #Trucavoir

Publié le 30 Janvier 2014

Comme toute bonne nullipare qui se respecte, au moment de choisir la première poussette de ma fille, je suis partie sur le combo-tank comprenant poussette premier âge (comprendre solide mais lourde), la nacelle et la coque auto.

Je ne regrette pas ce choix, car puisqu'on devait s'équiper en partant de zéro, la formule trio répondait à nos exigences et, même si Mesdames Légèreté et Compacité peuvent repasser, nous avons connu plus mal lotis.

Et puis, PetitChou a eu un an. D'ici quelques semaines (peut-être quelques jours? vu qu'elle a déjà fait quelques pas toute seule, sans faire exprès...), elle va se mettre à marcher et la poussette deviendra un peu son "carrosse d'appoint". Dans ces conditions, l'idée de choisir une poussette deuxième âge, légère, pratique, qui passe partout et ne monopolise pas les 3/4 du coffre de la voiture, a rapidement fait son chemin.

Et là, devant mes yeux, un coup de cœur, que dis-je un coup de foudre. La Yoyo de Babyzen, légère, flashy, maniable et révolutionnaire dans son pliage. Regardez plutôt :

Première sortie en yoyo

Je ne vous cache pas ma joie quand, suite à ma rencontre avec la marque lors du Spot E-fluent Mums 2, Babyzen m'a proposé de tester la Yoyo au quotidien.

Et voilà, quelques semaines plus tard, carton livré, il n'y a plus qu'à la sortir de sa housse, à procéder aux quelques réglages de départ, d'une simplicité déconcertante, et c'est parti !

Question caractéristiques, la Yoyo pèse 5.5 kg et permet d'accueillir un bébé à partir de 6 mois, jusqu'à ses 15 kg. Ses dimensions, une fois pliée, font d'elle la seule poussette répondant aux critères des compagnies aériennes pour les bagages cabine.

Première sortie en yoyoPremière sortie en yoyoPremière sortie en yoyo

Testée une première fois ce weekend, pendant notre journée expresse sur le bitume nantais, la Yoyo tient pour l'instant toutes ses promesses.

Hyper maniable, légère pour grimper les trottoirs, monter dans les transports en commun, elle se faufile partout. Son canopy couvre bien du soleil (si, si je vous jure, il a fait beau ce weekend), et PetitChou avait l'air bien installée (elle chantonnait pendant la balade, c'est plutôt bon signe !).

Deux petits bémols néanmoins :

  1. Le panier de la poussette n'est pas très grand, mais comme on peut accrocher un sac à langer au guidon sans déséquilibrer le châssis, cela ne m'a pas posé de problème
  2. Une amie qui est équipée du même modèle m'a fait remarquer (à son retour d'un long voyage en Australie) que l'exposition prolongée à de grosses chaleurs avait tendance à abîmer la gomme des roues (à surveiller donc ! même si je sais que dans nos contrées quasi-bretonnes, on devrait être tranquille de ce côté-là).

Alors, convaincus?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Rédigé par AnneSoA

Publié dans #Trucabébé

Publié le 29 Janvier 2014

A première vue

Devenir parent, c'est se poser, en permanence, moult questions sur le bon développement de son enfant. Mange-t-il assez ? A-t-il mal quelque part ? Grandit-il bien ? Je me souviens des premières semaines où j'angoissais de savoir si ma fille entendait bien par exemple...

Question développement psycho-moteur, je ne choquerai personne en disant que chacun va à son rythme, qu'un petit ne peut pas tout faire à la fois et qu'il n'y a pas de règle.

Je l'ai bien vu quand PetitChou a préféré babiller longtemps avant de se mettre à ramper ou se retourner ; au contraire, maintenant qu'elle veut crapahuter partout, elle a réduit son vocabulaire à "maman" (au grand dam de son papa) ; et quand elle fait une poussée dentaire, autant dire que tout ralentit d'un coup.

On ne saurait lui en vouloir, grandir, se développer, être l'éponge d'un univers plein de nouveautés, forcément ça puise de l'énergie.

Et dans ces moments de doute, je suis ravie de me sentir épaulée par l'équipe de la crèche, car entre la puéricultrice, l'éducatrice de jeunes enfants et les fabuleuses auxiliaires de puériculture, je nous sens bien entourés et je me sens en confiance pour poser les questions qui me taraudent parfois.

En outre, la crèche étant municipale, elle bénéficie de plans d'action et de prévention dans le domaine de la santé qui permettent si besoin, une prise en charge rapide de l'enfant : comme le dépistage précoce des troubles visuels, qui a eu lieu cette semaine.

Je vous vois venir... PetitChou est bien petite pour lire les petites lettres sur le tableau ci-dessus et, même si je salue l'initiative, je suis restée un peu perplexe sur la nature de l'examen qu'allait subir ma fille. Alors j'ai discuté avec l'EJE lors de la transmission lundi soir, et j'ai fait quelques recherches sur Internet.

Et comme j'ai trouvé le sujet intéressant, j'ai eu envie d'en parler ici.

A première vue

Saviez-vous que l'acuité visuelle d'un enfant à la naissance n'est que de 1/30è (soit la vue nette d'un doigt à 30 cm), de 4/10è à 1 an (soit la vue nette d'un cheveu à 30 cm) et qu'elle n'est mature qu'à 5-6 ans ?

Parmi les troubles de la vue dont peuvent subir les enfants, on connaît le strabisme et les troubles de l'acuité visuelle (qui apparaissent généralement plus tard), mais personnellement, je ne savais pas que l'amblyopie, qui peut découler du strabisme, pouvait avoir de bien plus graves conséquences, si elle n'est pas rapidement prise en charge.

Définition : L'amblyopie correspond à l'insuffisance uni- ou bilatérale de certaines aptitudes visuelles, principalement l’acuité visuelle (AV), non améliorable par une correction optique, qui entraîne chez l’enfant (pendant la première décennie) un trouble de la maturation du cortex visuel irréversible en l’absence de traitement.

Selon les recommandations du Ministère de la Santé, "le dépistage des troubles visuels, dès les premiers mois de la vie, peut permettre de repérer très tôt les situations à risque d’amblyopie, cause la plus fréquente de mauvaise vision unilatérale chez l’enfant". Grâce à un dépistage précoce lors des premières années de la vie de l'enfant, l'amblyopie peut être réduite de 3 à 1%.

Sachant que l'examen préconisé peut se faire simplement chez le médecin traitant, le pédiatre ou la PMI, cela vaut le coup d'y jeter un coup d'œil (attention jeu de mots inside).

Concrètement, l'examen réside en une série de tests simples (fixation, poursuite oculaire, occlusion alternée, acuité visuelle...), complètement indolores pour l'enfant et qui ne nécessitent pas l'équipement d'un ophtalmo.

Pour plus d'information, n'hésitez pas à consulter le guide ci-dessous, publié par le Ministère de la Santé à destination des professionnels de santé. Il est très complet et détaille bien les différentes étapes du dépistage.

Que pensez-vous de ce type d'initiative ? Vos enfants en ont-ils bénéficié ?

Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Rédigé par AnneSoA

Publié dans #Maternité

Publié le 28 Janvier 2014

Ce weekend, nous avons eu la visite de nos Bourguignons préférés et, si la dernière fois qu'ils étaient venus nous voir (en express pour mes 30 ans) ils n'avaient pas vu grand chose de notre ville, cette fois c'est réparé.

Au menu du weekend, balade à pied le long de la Loire, de l'Erdre, déambulation dans le centre ville, lèche-vitrines, découvertes et gourmandises.

J'ai toujours aimé jouer au guide touristique et j'ai pris beaucoup de plaisir à flâner dans ma ville (en profitant du soleil qui nous a gratifié de sa présence entre deux jours de pluie), à découvrir les nouvelles boutiques (OMG, il faut que j'y revienne plus souvent tellement ça change vite, même si ça va moins plaire à mon banquier...), à garder un regard de touriste à domicile, en somme.

Touriste à domicileTouriste à domicileTouriste à domicile
Touriste à domicile
Touriste à domicileTouriste à domicileTouriste à domicile
Rendez-vous sur Hellocoton !

Voir les commentaires

Rédigé par AnneSoA

Publié dans #Trucavoir